Articles
Articles

Comment reconnaître la traite des êtres humains dans le cadre du contrôle des transactions

Sur les 22 crimes principaux décrits dans la sixième directive anti-blanchiment de l'Union européenne, la traite des êtres humains est la plus répandue. 25 % des banques ont déjà signalé et enquêté sur des crimes financiers liés à la traite des êtres humains. Pourtant, 61 % des professionnels des services financiers trouvent difficile de déceler les signes de la traite des êtres humains. Imaginez le nombre de cas de traite des êtres humains [...].

Articles
Articles

Moins d'alertes, moins d'amendes, plus de conformité

Prévenir les amendes et réduire la charge de travail en appliquant un processus de mise en forme des alertes. Les amendes réglementaires dans le secteur financier déclenchent un processus d'action-réaction. Une institution financière - le plus souvent une banque - se voit infliger une amende pour non-respect de la réglementation, puis soudain, les institutions financières du monde entier augmentent le budget de leur service de conformité, ou du moins commencent [...].

Articles
ethics-in-banks-and-financial-institutions
Articles

Comment améliorer l'éthique dans les banques et les institutions financières

Être banquier n'est pas facile. Et cela n'a pas été le cas depuis la crise financière de 2008. Cette année-là, la quasi-totalité du monde a perdu confiance dans l'éthique et l'intégrité des banques. Les banquiers ont été qualifiés de cupides voleurs d'argent. Plus de dix ans ont passé, l'opinion publique n'a pas beaucoup changé et les banques souffrent toujours de [...].

Articles
Articles

Trois idées fausses sur le contrôle des sanctions

Pourquoi il est tout aussi difficile de contrôler la lutte contre le blanchiment d'argent que les sanctions sont généralement mentionnées dans la même phrase. Mais si elles sont étroitement associées, elles ne sont pas identiques. Certes, les entités sanctionnées peuvent très bien être également impliquées dans le blanchiment d'argent, mais ce n'est pas toujours la raison pour laquelle ces entités figurent sur une liste de sanctions. […]